Être/devenir freelance ! Comment savoir si c’est fait pour moi ?

23/06/2021
L’équipe de l’agence conseils Aigocafé vous donne les clés pour savoir si ce mode de travail est fait pour vous !

À l’heure d’Airbnb, Uber, Blablacar et autres où les services s’instantanéisent, et où l’offre et la demande s’accordent en temps réel, les débats s’intensifient. Mais ces transformations de nos habitudes de travail sont-elles si nouvelles ? Est-il possible qu’elles se propagent davantage, voire se pérénisent et révolutionnent nos manières de travailler cela jusqu’à rendre dépassé notre modèle de salariat « habituel » ?

Dans ce contexte, le statut de freelance est pointé du doigt : si certains le voient comme une manière de se libérer des carcans du travail de bureau et ses horaires fixes, et donc une voie vers la liberté totale, d’autres dénoncent une précarité grandissante et la restriction de nos droits du salariat si durement acquis au fil des siècles.

Les avantages

Tout d’abord et de façon évidente, il y a celui qui pousse souvent les freelance à le devenir et à le reste : l’in-dé-pen-dan-ce, et donc la liberté. Être freelance c’est devenir chef.fe d’entreprise et savoir bien mener sa barque pour faire grandir son activité. Ensuite, ce statut offre un grand réseau, du fait de la rencontre de nouveaux collaborateurs à chaque projet. La pluralité des projets peut amener à devenir expert dans un domaine. Enfin, c’est gagner en flexibilité puisque l’on peut choisir son rythme et sa charge de travail, ses congés. Cela implique de s’adapter à un monde du travail en profonde mutation, donc de faire preuve d’agilité. En bref, s’organiser comme on le veut, gérer son planning, avoir le choix entre le homeworking, le fait de travailler chez son client, voir même ailleurs.
ET QUI DIT AVANTAGES, DIT INCONVÉNIENTS !

Les inconvénients

Pour bien bosser en free, il est essentiel d’avoir la fibre entrepreneuriale pour gérer les côtés administratifs, la prospection de contrats et la négo… On remarque qu’en France, dans la plupart des cas, les freelances mettent souvent de côté certaines évolutions pro notamment vers le métier de manager. Il est rare qu’un freelance travaille en équipe et surtout sur le long terme, ce qui peut parfois le confronter à l’isolement. Enfin, les revenus sont variables et cela crée une certaine forme de précarité : garanties logement, prêts bancaires etc… sont plus durs à obtenir.

Est-ce pour tous les corps de métier ?

Ce que l’on constate aujourd’hui, c’est que les free sont surtout dans les domaines de la tech, du marketing et du graphisme. On peut l’expliquer du fait que ce soient des secteurs « précurseurs » dans lesquels de nombreuses actions peuvent s’effectuer avec un ordinateur et une connexion internet, ce qui permet de travailler en remote. Toutefois, outre la question des corps de métier, il s’agit principalement de la culture de l’entreprise. Si l’emploi de nombreux freelances est assez courant dans les startups et les « jeunes » entreprises, il l’est moins dans les entreprises plus « traditionnelles ». Mais les choses sont en train de changer. La demande est de plus en plus importante de la part des entreprises, qui souhaitent s’adapter, et parfois se réinventer, car elles ont conscience de tous les nouveaux enjeux sociétaux.

Est-ce pour toutes les personnalités ?

Si l’on résume les différents points abordés précédemment, il est évident qu’être indépendant signifie aussi assumer beaucoup plus de responsabilités. Il faut par ailleurs supporter l’idée d’être « externe » et de changer régulièrement d’équipes, de missions etc.. Ce n’est pas fait pour les gens qui ne souhaitent pas sortir de leur zone de confort.
Je peux devenir freelance si :

✔︎J’ai l’esprit d’aventure

✔︎J’aime le changement et le challenge

✔︎Je n’ai pas peur de douter

✔︎J’aime démarcher et aller chercher de nouvelles opportunités

✔︎Je sais m’organiser

✔︎Je sais anticiper


Je peux difficilement devenir freelance si :


✔︎J’ai besoin d’un cadre et d’un rythme de travail bien établi

✔︎J’aime être intégré à une équipe sur le long terme

✔︎J’ai du mal avec l’autodiscipline

✔︎Je suis allergique à l’administratif et à la compta

✔︎Je ressens le besoin d’avoir un salaire fixe et des perspectives d’évolution claires

ÉTABLIR MON POTENTIEL ENTREPRENEUR !

Une autre option ?

Cependant, il existe d’autres options ! Même si vous ne vous sentez peut-être pas totalement prêt à sauter le pas, vous pouvez malgré tout essayer cette forme de flexibilité professionnelle. Pour cette raison, le statut d’auto-entrepreneur est une forme déclinée du travail en freelance.
En effet, il s’agit de la seule de ces formes qui soit compatible avec une activité salariée, permettant ainsi d’exercer « à côté » de son emploi, à condition que l’activité choisie ne soit pas en concurrence avec son activité principale. Parti de l’idée de faciliter le lancement des travailleurs indépendants en activité principale ou complémentaire, ce régime présente l’avantage d’être facile d’accès : souple, et peu onéreux, il est possible de se lancer en ligne (par ici : https://www.autoentrepreneur.urssaf.fr/portail/accueil.html), et en quelques minutes seulement, vous trouverez une alternative intéressante pour qui désire se freelancer sans trop s’y risquer !

Vous souhaitez vous faire accompagner dans l’évolution de vos modes de travail ?

Suivez AIGOCAFÉ sur Facebook, Linkedin et Instagram pour découvrir toutes nos actualités et nos conseils !

Et contactez-nous sur hello@aigo.cafe 

DÉCOUVREZ VOTRE PROFIL ENTREPRENEUR !

Voir nos autres news

Comment EQINOX a changé la vie de Delphine ?
Grâce à l’expérience EQINOX, Delphine a impulsé un grand tournant dans sa carrière, au profit de l’exploitation …
Choisir son contexte pro, un défi ? Billet de Raphaël #3
Je suis foncièrement convaincu qu’il n’y a pas de bon ou de mauvais profil mais qu’il y a juste des personnes à la bonne place…
Geoffroy, notre chauve-souris !
Nous souhaitons mettre en avant chacun d’entre nous, vous saurez enfin quelle personnalité se cache derrière la personne qui vous sert un café 😉
Icone retour haut de page
Haut de page